souplesse chez les hommes et les femmes

Vrai ou faux ? Les femmes sont plus souples que les hommes

Vrai !!!

Et d’ailleurs, une femme enceinte l’est encore plus. Petite explication technique, enfin même chimique.

Les hormones féminines à savoir les œstrogènes contribuent à une meilleure laxité articulaire. Si on voulait imager la chose, les œstrogènes agissent comme un humidificateur des ligaments. (En réalité c’est tout simplement de la rétention d’eau).

Ce qui va expliquer une hyper laxité au moment de l’ovulation (pic hormonal) : à ce moment précis, on pourrait être tenté de favoriser le travail de la souplesse. Et bien non mesdames, mauvais choix, vous augmentez grandement le risque de lésions, déchirures ou autres traumatismes.

Je conseille d’ailleurs aux femmes de favoriser les étirements actifs par rapport aux étirements passifs, où l’on risquerait de dépasser le seuil de douleur. Mais on rentre ici dans un vaste débat, et je ne prétends aucunement avoir la réponse parfaite. Le sujet de cet article n’est pas non plus souplesse/performance, ou encore étirement/explosivité donc je me limiterai à vous exposer les 2 options.

Et là vous vous dites c’est quoi un étirement actif ?

Je vous incite à lire « savoir s’étirer » de Monsieur Christophe Carrio, un des livres les plus aboutis sur le sujet.

Le but de l’étirement actif consiste à contracter un muscle agoniste en même temps que s’étire l’antagoniste.

Par exemple, si je contracte le biceps, j’étire le triceps.

muscles agonistes/antagonistes

La différence principale de l’étirement actif est le faible temps d’étirement : vous allez réitérer entre 6 et 12 fois un étirement qui durera seulement 1-2 secondes. Alors que dans l’étirement passif on maintiendrait minimum 20 secondes la position sans bouger.

C’est sur le papier c’est très abstrait, voici donc un petit exemple :

Personnellement j’affectionne particulièrement les élastiques pour pratiquer les étirements actifs.


 

damien lecouvey expert coach sportif à dijon basketIci vous allez tendre votre jambe puis tirer doucement sur l’élastique (ajouter 10% maximum d’amplitude afin de ne pas vous blesser) puis après 2 secondes revenir en position initiale avant de réitérer l’opération entre 6 et 12 fois.


 

L’étirement passif:

étirement passif Ici vous allez tendre la jambe en vous aidant de votre main,jusqu’à arriver à la sensation d’étirement   ( et non de douleur), puis vous maintiendrez minimum 20 secondes la position.


Ce que l’on peut retenir, c’est que oui sur le papier les femmes sont plus souples de nature que les hommes; C’est un fait!

Mais il existe aussi beaucoup de femmes « raides »  ou avec des problèmes de laxité articulaire, et au contraire, un homme pourra très bien acquérir une très bonne souplesse avec du travail spécifique. Messieurs, ne vous  mettez pas de barrières, ne vous fixer pas de limites sous prétexte de ne pas avoir d’œstrogènes. Autre certitude, les exercices pour s’assouplir doivent être fait efficacement et sans douleurs, sinon c’est la blessure assurée.

Avant de devenir contorsionniste, ou d’être champion de karaté il faudra des heures, plutôt des mois et même certainement des années de travail!souplesse et sport de combat


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d605477091/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *